Résumé de l’article : l’identification des territoires exposés au recul du trait de côte figure parmi les objectifs de la stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte. Dans ce contexte, cet article propose une démarche géomatique de spatialisation d’un nouvel indicateur de prédisposition associé au risque érosion, commune au Réseau d’observation du littoral de Normandie et des Hauts-de-France (ROL) et à l’Observatoire régional des risques côtiers en Pays de la Loire (OR2C).

Un nouvel indicateur de prédisposition au risque d’érosion côtière, application en Manche et en Vendée (France)

Laisser un commentaire