Le littoral de la région Pays de la Loire concerne les côtes comprises entre la baie de Pont-Mahé (nord-ouest du département de la Loire-Atlantique) et la baie de l’Aiguillon (sud du département de la Vendée). Il s’étend par conséquent sur un peu plus de 350 km et comporte plusieurs particularités d’un point de vue géomorphologique.

Consulter la fiche

Figure présentant la typologie simplifiée des côtes des Pays de la Loire

Figure 1 : typologie simplifiée des côtes des Pays de la Loire.

Géomorphologie côtière et types de côtes

Les côtes des Pays de la Loire appartiennent à la catégorie des côtes d’érosion (côtes à falaises ou basses côtes rocheuses) ou des côtes d’accumulation (côtes sableuses ou marais maritimes) (figure 1). Les caractéristiques de chacune de ces catégories sont détaillées dans les sous-rubriques correspondantes.


Photo d'une falaise composite précédée de son platier rocheux en Vendée.

Photographie 1 : falaise composite précédée de son platier rocheux (commune de Jard-sur-Mer, Vendée). Noter la discordance Paléozoïque/Lias, au même titre que l’érosion différentielle de la falaise (à la base de la falaise, encoches et grottes résultant de l’action érosive des galets ; dans la partie supérieure, surplombs soumis à des mouvements de masse ; au sommet, action du ravinement dans les dépôts quaternaires et déchaussement de racines). Cliché pris en juillet 2016. © OR2C – R. Kerguillec.

Côtes rocheuses et sableuses

La première caractéristique du littoral des Pays de la Loire, est d’associer des côtes d’érosion à des côtes d’accumulation, dans des proportions inégales selon les départements. Le littoral des Pays de la Loire compte en effet un peu plus de 100 km de côtes rocheuses réparties de manière équivalente entre la Loire-Atlantique et la Vendée (photographie 1), mais plus de 250 km de côtes d’accumulation qui représentent à ce titre les deux tiers du linéaire côtier régional (photographie 2). Celles-ci sont distribuées de manière fortement inégale, avec respectivement 200 km en Vendée et seulement 70 km en Loire-Atlantique.


Photo de la plage des Conches en Vendée.

Photographie 2 : plage des Conches (La Tranche-sur-Mer, Vendée). Cliché pris vers le nord-ouest, le 6 juillet 2016. © OR2C – R. Kerguillec.


Photo des marais maritimes (commune de Guérande en Loire-Atlantique)

Photographie 3 : marais maritimes de Guérande. Cliché pris du coteau de Guérande, vers le sud-ouest, le 6 mai 2016. © OR2C – R. Kerguillec.

Marais maritimes

La seconde particularité du littoral des Pays de la Loire tient à la fréquence des marais maritimes associés à des côtes basses (photographie 3). Ces marais entrent dans la catégorie des côtes d’accumulation et concernent plusieurs dizaines de kilomètres en Loire-Atlantique (traict de Pen-Be, marais de Guérande, estuaire de la Loire) et près de 75 km en Vendée (marais breton et marais poitevin).


Photo des installations industrialo-portuaires de Saint-Nazaireet de Donges

Photographie 4 : installations industrialo-portuaires du port de Saint-Nazaire-Montoir avec, à gauche, le terminal roulier (arrière-plan) et au second plan à droite, le terminal à marchandises diverses et conteneurs. Cliché pris vers l’ouest, en juin 2013, lors des journées de l’Association de Géographes Français. © OR2C – R. Kerguillec.

Installations industrialo-portuaires

La dernière particularité du littoral régional tient à la présence de l’estuaire de la Loire. Elle tient également aux installations industrialo-portuaires du Port de Saint-Nazaire-Montoir localisées sur la rive droite de l’estuaire, donc à l’emprise spatiale de l’un des plus importants complexes portuaires français.